A+ A-

La lettre d'info

Culture Patrimoine

Communautés de communes

Musée d’Art Hôtel Sarret de Grozon

Le musée porte le nom de la famille qui légua à la ville d’Arbois, en 1902, son hôtel particulier ainsi que son mobilier et ses collections d’objets (porcelaine et argenterie exceptionnelles) et d’œuvres d’art (tableaux du XVIIème au XIXème siècle, dont les peintres comtois Courbet et Pointelin). Après la mort en 1931 de Madame de Sarret qui avait gardé la jouissance de la demeure, le musée ouvre en 1934.

 


Ces œuvres reflètent les goûts éclairés de plusieurs générations d’une famille appartenant à l’aristocratie provinciale, dont les appartements ont conservé leurs décors intérieurs.
Le portrait d’Arboisiens dessinés au pastel par Louis Pasteur adolescent sont également exposés.

   

   

Adresse :

 

Musée Sarret de Grozon

Grande Rue

39600 Arbois

Tél : 03 84 37 47 90

 

Renseignements : conservation des antiquités et objets d'art du Jura
jean-francois.ryon@culture.gouv.fr
Tel le mardi 03 81 35 13 57 ou 06 31 86 10 27

 

Horaires d'ouverture :

 

Le musée vous accueille en :

  • En juillet et août : tous les jours 10h30 -12h/ 14h-18h
  • En septembre : de jeudi à dimanche, 14h-18h
  • sur rendez-vous le reste de l’année :  03 84 66 55 44

 

Visites guidées

tous les jours à 14h30 et 16h30

 

Tarifs :

 

Adultes : 3 €

Pass Juramusées : 2 €

Gratuit : pour les enfants de moins de 14 ans, les personnes à mobilité réduite, les demandeurs d’emploi, billet d’un autre site du canton



Exposition temporaire 2017


Etienne Charles Pointurier (1809-1853), peintre, lithographe et Bon Cousin charbonnier.

Exposition du 1er juillet au 17 ou 24 septembre 2017

 

Issu d’une famille d’imprimeurs dolois, Etienne Charles Pointurier fut le professeur de dessin de Louis Pasteur au collège d’Arbois. Derrière le peintre et lithographe à la sensibilité romantique se cachait un membre actif de la société secrète des Bons cousins charbonniers, qui fut placé sous surveillance policière pour ses activités politiques clandestines. Décédé prématurément en 1853, dans la plus grande discrétion, il laisse derrière lui son œuvre à redécouvrir, désormais délivré du poids du secret. Outre les œuvres picturales de l’artiste, l’exposition proposera d’explorer, à travers des archives, le fonctionnement et la spiritualité de cette société secrète.

 


 

 

   

Catalogue "Splendeurs baroques en pays du Revermont (300 pages) :

 

Plan du catalogue


Introductions

Le catholicisme moderne, l’Europe confessionnelle, l’identité comtoise (Olivier Christin)

Le renouveau du catholicisme et la Contre-Réforme en Franche-Comté (XVIe-XVIIIe siècles) (Corinne Marchal)

L’art dans le pays du Revermont (Jean-François Ryon)

 

Un culte solennisé

La création architecturale dans le Revermont (XVe - XVIIIe siècles) : entre gothique et classicisme.

 (Séverine Pégeot et Emmanuel Buselin)

La messe à l’âge baroque : condamnée ou magnifiée (Corinne Marchal)

Le livre de religion dans le Revermont au temps de la Contre-Réforme (Michel Vernus)

L'évocation du Paradis terrestre : splendeurs de soieries (Jean-François Ryon)

La musique dans les sanctuaires du pays de Revermont aux XVIIe et XVIIIe siècles (Jean-Paul C. Montagnier)

 

L’art pour connaître les dévotions post-tridentines en Revermont : continuités et renouveau

Le culte marial en Revermont : « Un si grand règne dans un si petit comté » (Corinne Marchal)

Le culte des saints : protecteurs et modèles (Corinne Marchal)

La dévotion christique (Bénédicte Gaulard)

 

De l’Espagne à la France, une création artistique d’un ensemble mobilier d’un territoire comtois le pays du Revermont : des jubilations baroques jusqu’aux tentations classiques

Autour de la commande religieuse en pays du Revermont (Jean-François Ryon)

Pierre-Etienne Monnot ou la volonté d’explorer un art nouveau (Les ateliers Monnot et les premières œuvres de Pierre-Etienne) (Jean-François Ryon)

Splendeurs baroques de la sculpture et du mobilier religieux en pays du Revermont (Jean-François Ryon)

Les retables du pays du Revermont (Jean-François Ryon)

Notre-Dame Libératrice de Salins-les-Bains : une dévotion développée au cœur de la guerre de Trente Ans (Jean-François Ryon)

De quelques exemples de copies dans la peinture religieuse du pays de Revermont : des œuvres à découvrir (Renaud Benoît-Cattin)

Tableau de la peinture religieuse en pays du Revermont (XVIIe-XVIIIe siècles) (Sylvie de Vesvrotte)

 

Conclusion (Sylvie de Vesvrotte, Jean-François Ryon)

Catalogue des œuvres exposées/Notices


Prix de vente = 28 €
Points de vente :

  • OT Salins,OT Arbois,

  • Musée d’art, hôtel Sarret de Grozon à Arbois,

  • Nouvelle librairie polinoise à Poligny,

  • Chapelle de la Congrégation à Poligny

  • AGATHE paysages, Terre d'emplois (10 rue de l'Hôtel de ville à Arbois)

Mécènes
 

  • EURL Bailly Emmanuel
  • EURL Bailly Emmanuel Espaces verts
  • Arnaud Rustuhl TP
  • Banque populaire de Bourgogne-Franche-Comté

 

Mairie d'Arbois • 10 rue de l'Hôtel de Ville • 39600 ARBOIS • Tél. : 03 84 66 55 55 • Email : mairie@arbois.fr

© 2011 -2016 Mairie Arbois • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel MédiasPlan du siteMentions légales